Les écolo-news #2

Les élèves du club des écolos de l’extrême ont continué de participer au programme de sciences participatives Vigie-Nature.

Ainsi, au cours de plusieurs séances, ils ont pu compter et identifier les oiseaux qu’ils voyaient sur une durée de 15 minutes et dans des lieux déterminés. Par la suite, nous enregistrions les données sur le site Internet (que voici : https://www.vigienature.fr/).
Afin de rendre ce projet plus concret, les élèves ont eu la chance de rencontrer Mr Sébastien Turpin (qui travaille au Musée National d’Histoire Naturelle et participe à ce projet). Les élèves ont donc pu étudier les données qu’ils avaient collectées et émettre des hypothèses.
Les élèves ont fait des observations à deux endroits différents du collège : l’espace vert derrière le CDI-salle des profs ainsi que dans la cour synthétique. Mais également à deux moments différents : un créneau à 13h25 et un autre vers 17h15. En croisant les différentes données, ils ont observé que dans l’espace vert CDI-salle des profs il y avait plus d’espèces différentes mais moins d’individus tandis que dans la cour synthétique, il y avait moins d’espèces différentes mais plus d’individus. Les espèces les plus observées pour le moment sont les pies, les corneilles et les pigeons biset.

Une corneille :

Un pigeon biset :

Une pie bavarde :

Les élèves en ont conclu que les oiseaux préféraient plutôt les espaces naturels. Mais Mr Turpin a tout de même souligné le fait que les données collectées n’étaient pas encore suffisantes pour émettre des conclusions fiables et que les élèves du club devaient poursuivre leurs efforts.

En parallèle, les élèves ont continué de s’occuper des fraisiers qu’ils avaient planté en les arrosant mais également en réalisant des affiches afin d’empêcher les autres élèves de les piétiner.


Mmes Auffret, Galopin et Thillard